L’écologie et la technologie, sont-elles compatibles ?

On entend souvent parler du « secteur numérique« , un concept vaguement défini qui semble inclure les grandes entreprises de technologie (GAFA), les opérateurs, les équipementiers, de sociétés web, etc. Aujourd’hui, la technologie numérique est présente dans tous les domaines de l’activité humaine Ainsi, plus la technologie numérique progresse, plus la demande de bande passante et les coûts associés augmentent. Dans le même temps, des mesures novatrices et correctives sont prises afin de les réduire, les résultats contribuant à diminuer l’impact global.

La technologie, vecteur de solution en faveur de la transition écologique

La technologie numérique est par nature un moteur de solutions en faveur des transitions énergétiques et écologiques, explique un élu en charge du numérique. Les villes intelligentes, les réseaux intelligents et la domotique contribuent tous à une meilleure gestion des factures énergétiques. L’auto-conduite, même si elle est une grande consommatrice de données, incarne l’avenir des choix de transport. Dans d’autres domaines comme l’e-agriculture, par exemple, des solutions innovantes permettent de mieux gérer les ressources naturelles. Le numérique soutien même directement la recherche scientifique sur le changement climatique.

La technologie numérique doit encore réaliser son plein potentiel

La technologie numérique est un formidable outil qui contribue à la transformation de notre société de manière plus intelligente, D Sperling. Mais, pour l’instant, nous sommes dans une période de transition et les impacts environnementaux de la technologie numérique ne font qu’ajouter aux problèmes environnementaux actuels. Il faut donc donner à la technologie numérique le temps de réaliser pleinement son potentiel.

Le numérique en phase de développement ?

Le numérique est partout, mais il est aussi en phase de développement – par le nombre croissant d’usages – et en phase de transition par le remplacement progressif à long terme. Il s’agit en effet d’un changement de paradigme complet et les progrès considérables réalisés par la technologie numérique vers sa phase de maturité se traduiront par des effets positifs à long terme, qui seront beaucoup plus significatifs.

De nombreux opérateurs ont pris des mesures pour favoriser le partage des meilleures pratiques. L’objectif étant de réduire la consommation d’énergie à tous les niveaux de l’organisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *